Dans ce contexte de crise, la solidarité et la fraternité sont plus que jamais au centre de nos préoccupations. Notre président Abdennour Bidar réagit : 

DinerEnCouleurs 3


Chères toutes et chers tous qui partagez aujourd’hui en France, et avec tant d’autres habitants de la planète, la situation difficile de confrontation à l’épidémie de Coronavirus,

Le mouvement Fraternité Générale souhaite témoigner, de tout cœur, sa solidarité avec chacune et chacun d'entre vous, en particulier les plus isolés et vulnérables.

Avec l’obligation de rester chez soi, nécessaire pour éviter la propagation du virus, bien des liens vitaux vont être mis à l’épreuve : les plus âgés, les malades, les personnes seules ou à la rue, les plus démunis, vont souffrir encore plus que d’habitude ; les formes habituelles de la sociabilité, de la solidarité et de l’agir ensemble vont être suspendues.

Dans cette situation, Fraternité Générale souhaite exprimer sa profonde gratitude à tous les soignants, qui vont assumer une charge de travail particulièrement lourde. Merci également à tous les corps de métier qui vont continuer à travailler dans tous les services indispensables afin que chacun ne manque de rien pendant cette période.

Mais nous sommes tous responsables face à l’adversité. Fraternité Générale invite ainsi chacune et chacun, là où il est, à prendre soin du lien de fraternité tout le temps que durera cette épreuve collective.

Comment?

En mettant à profit le temps passé ensemble, à l’intérieur de la famille ou du groupe d’amis qui s’est confiné ensemble, pour se témoigner mutuellement de l’amour, de l’amitié, de la sollicitude, de l’entraide.

En prenant des nouvelles régulières de ses voisins, de ses collègues, de ses connaissances et amis, de nos proches qui sont loin, s’enquérir de leur situation matérielle et morale, leur témoigner à tous écoute, soutien, affection.

En résistant à la tentation de l'égoïsme, du repli, du "chacun pour soi". En choisissant la générosité, le partage, le secours d'autrui dans chaque situation où cela est requis.

Fraternité Générale forme ainsi le vœu que le confinement et l’éloignement, au lieu de fracturer encore plus gravement notre société déjà trop divisée,soient l’opportunité de cultiver notre compassion et de grandir en humanité.

« Réparer ensemble le tissu déchiré du monde », notre devise est plus que jamais d’actualité.

Puisse chacune et chacun agir en ce sens, à sa mesure et selon ses moyens, et nous sortirons tous ensemble grandis de l’épreuve qui nous traversons aujourd’hui.

Bon courage à toutes et à tous,

Abdennour Bidar avec toute l’équipe de Fraternité Générale

fraternite generale CMJN